Lien amazon

Résumé de l’éditeur

Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d’audace, dans une prestigieuse école de magie où l’attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets… Découvrez l’extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d’exception… infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende.

Mon avis

Le Nom du Vent est resté dans ma pile-à-lire pendant plusieurs années avant que je ne daigne l’ouvrir. Et je l’ai ouvert et j’ai été…soufflée. Happée par l’histoire de Kvothe, par la légende qu’il s’est forgée. Les descriptions me plongeaient immédiatement dans l’univers et j’avais une image très claire de ce que je lisais, j’étais emportée dans le tourbillon des événements. Rothfuss réussit parfaitement à jouer avec les mots d’une façon poétiquement crédible pour le magistral barde qu’est Kvothe (puisque l’histoire se passe principalement de son point de vue).

Les personnages sont aussi fascinant, j’ai eu un gros coup de cœur pour Auri, étrange et touchante dans sa fragilité; tout comme Elodin, sa bizarrerie le rend attachant. J’apprécie aussi beaucoup Kvothe, même si parfois il a un comportement insupportable.

C’est peut-être d’ailleurs un des défauts de la série, certains personnages rentrent dans les clichés de la fantasy, je pense notamment à Denna qui en est pour moi l’incarnation et les passages où elle est présente me plaisent moyennement. Et on retrouve également ce souci de cliché dans le troisième volume, où un (long) passage m’a fait lever les yeux au ciel.

Ces petits détails ne m’ont tout de fois pas empêchée de considérer les Chroniques du tueur de roi, dont le Nom du Vent est la 1ère partie, comme un de mes plus gros coup de coeur de ces dernières années. J’attends la suite à la fois avec impatience et patience. Impatience parce que je veux savoir la suite et patience parce que je souhaite que l’auteur prenne son temps, quitte à ne jamais avoir de fin. Après tout, le silence ne serait-il pas le meilleur moyen de terminer cette oeuvre?

Ps : Je vous conseille également d’aller jeter une oreille au groupe Auri!

Publicités