Jeu : Dark Souls 3

header

J’ai cessé de paniquer pour un rien, je n’ai pas d’autres choix que d’avancer de toute façon. La mort me prendra autant de fois qu’elle le voudra, je me relèverai toujours. Je ne peux pas expliquer ce qui a changé, mais je me sens plus calme face à mon destin. J’avance à ma vitesse, j’élimine des Carcasses, d’autres finissent par me tuer, je me relève, je recommence… Toujours le même cycle, mais je vais à chaque fois plus loin.

Mon avancée m’a conduite dans un piège, je me suis retrouvée face à une grande porte, bloquée par de lourdes lianes. Un froid a manqué de figer mes veines, un cri derrière moi a attiré mon attention. Une gigantesque créature engoncée dans une armure s’est dirigée vers moi, je me suis rappelée des paroles d’Emma : Vordt, le chien de garde. Il a dû être humain un temps, mais je n’ai pas eu envie de voir ce qui se trouvait sous son armure. Il voulait m’empêcher de passer et bien qu’il essaie, je sais que je finirai par le terrasser. Pour le moment, je n’ai pas réussi à le vaincre, mais je vois que je me rapproche du but à chaque combat, j’apprends à l’éviter et à le frapper.

André m’a aidée à nouveau, il a renforcé mon épée grâce à ce que j’ai pu dénicher sur le haut mur de Lothric. Il trouve aussi que quelque chose s’est allumé dans mon regard, comme une braise prête à rallumer un feu. J’ai ri pour la première fois depuis que j’ai commencé à parcourir ce monde décrépi en tant que Morteflamme.

*Je profite pour glisser un petit merci à la communauté francophone de Dark Souls 3 pour son aide et son soutien! *