Jeu : Dark Souls 3

header

J’ai libéré un prisonnier aujourd’hui. Lors de mes infructueuses expéditions contre les chevaliers de Lothric, j’ai mis la main sur une clé de cellule. Evidemment sur le moment, je ne savais pas quelle porte elle allait ouvrir. Une de mes fuites m’a conduite devant la porte d’une prison, occupée par un être qui semblait avoir toute sa tête contrairement aux Carcasses qui erraient sur les remparts. Par chance, j’avais ce qu’il fallait pour libérer Greirat, c’est son nom. Avec le recul, je ne suis pas certaine que j’ai eu la meilleure des idées, ce n’est que lors que nous sommes arrivés à Lige-Feu qu’il m’a dit qu’il était un voleur. Il m’a demandé de retrouver une femme, Loretta, au camp des Morts-Vivants et du lui remettre un anneau qu’il m’a confié. J’ai consenti à cet effort, il avait l’air d’y tenir. De toute façon, le camp était ma prochaine destination.

Je m’y suis donc rendue et j’ai découvert une sorte d’intelligence cruelle chez les Carcasses qui y vivaient. Elles avaient dressés des chiens pour empêcher les Carcasses errantes d’entrer dans le camp. J’ai profité de cette diversion pour me faufiler dans le village, malgré les maisons bancales, cet endroit ne ressemble plus tellement à un camp. C’est une parodie d’organisation humaine, je me demande quel est l’intérêt des Carcasses là-dedans? Pourquoi font-elles cela? Ont-elles une société? Et si tout ce qu’on nous apprenait à l’armée était faux?

L’armée… j’étais dans une armée. Je me souviens d’une parade, d’une tête couronnée, un prince? Une jeune femme sautille à mes côtés en me tenant la main, son sourire lumineux éclipse presque la présence du prince. Tout se brouille, où en étais-je?

Ah oui, le camp des Carcasses. Je suis tombée sur Loretta, enfin ce qu’il en restait, elle était déjà morte. Après avoir retrouvé son corps, je suis tombée sur un attroupement de Carcasses réunies autour d’un feu. Certaines étaient à genoux, on aurait dit qu’elles lui vouaient un culte. Je ne me suis pas attardée assez longtemps pour les observer plus en détail, je me devais de rapporter la mauvaise nouvelle à Greirat. Il n’a laissé échapper qu’une pointe de tristesse et il m’a permit de garder l’anneau de Loretta, je ne sais pas encore ce que je vais en faire.

Après mon passage auprès du voleur, je suis passée vers Yoel, qui m’a annoncé qu’il avait révélé toute ma puissance cachée, il avait l’air heureux de ce fait. Je n’ai pu m’empêcher de ressentir un frisson glaçant en entendant son ton.