41gjtpx9oll._sx320_bo1204203200_

Lien

Résumé

Au couvent de la Mansuétude, on forme des jeunes filles à devenir des tueuses. Dans les veines de certaines d’entre elles coule le sang ancien, révélant des talents qui ne se manifestent plus que rarement depuis le jour où les Anciens ont accosté sur le rivage d’Abeth.

Mais les maîtresses de la lame furtive ne mesurent pas tout à fait ce dont elles ont hérité à l’arrivée de Nona, une enfant de huit ans qui a déjà du sang sur les mains ; accusée de meurtre, la fillette s’est rendue coupable d’un acte plus odieux encore.

Ayant échappé à la potence, elle est recherchée par de puissants ennemis aux mystérieux desseins. Au cours du long apprentissage de la voie de la lame et du poing, elle sera rattrapée par les secrets d’un passé hanté par la violence. Et tandis qu’un soleil mourant se lève sur un Empire en décrépitude, Nona devra affronter ses démons et devenir une redoutable guerrière si elle entend rester en vie…

Mon avis

Des femmes formées pour être des tueuses, voilà qui avait tout pour me plaire et cela m’a plu !

J’ai tout d’abord été touchée par Nona, le personnage principal. Enfant vendue à un croque-mitaine, elle passe du temps dans une cage avec d’autres enfants avant de terminer dans un cirque où elle devra se battre pour sa survie. Mais ses capacités au combat attirent le regard du couvent de la Mansuétude, qui choisit de la prendre sous son aile. Nona doit alors apprendre à vivre avec ses nouvelles camarades. Ses débuts sont plutôt laborieux, elle connaît mal le monde qui l’entoure. Son évolution au sein du couvent est passionnante, Nona doit se frayer un chemin entre son passé qui menace de la rattraper et l’animosité des certains membres de la Mansuétude.

Mark Lawrence a su créer un univers où s’entremêlent politique et religion, sans pour autant laisser de côté la fantasy. Les personnages détestables sont très bien écrits, j’avoue avoir eu envie d’en envoyer quelques-uns contre des murs; autant dire que je n’ai pas pu m’empêcher de sourire de satisfaction lors de certains passages. Les scènes de combat sont vivaces et prenantes, pleines de sang comme je les aime sans pour autant verser dans le gore inutile.

La fin m’a laissée frustrée, j’avais envie de connaître la suite et je vais donc me la procurer dès que possible. J’ai envie d’en savoir plus sur Nona, Ara et sur cet univers. Je suis curieuse de voir comment les évènements vont s’enchaîner. Je suis bien plus impatiente de connaître la suite que de voir la nouvelle saison de Game of Thrones !

En conclusion, c’est un ouvrage de fantasy que je conseille fortement! Et n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à l’Empire brisé du même auteur.

 

Publicités